Les Poèmes en Ligne


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Théodore de BANVILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inspiration
Fondateur
Fondateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 310
Age : 32
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Théodore de BANVILLE   Mer 28 Fév - 13:52

Qui veut avant le point du jour,
Vers le bien-aimé de mon âme,
Parce que je languis d'amour,
Porter le secret de ma flamme?

O mon coeur, à quel coeur discret
Peux-tu te confier encore? --
Si l'alouette a mon secret,
Elle ira le dire à l'Aurore.

Le désir de son javelot
A percé mon coeur qui se brise. --
Si je dis mon secret au flot,
Le flot l'ira dire à la brise.

Un frisson glisse sur mon col,
Et glace ma lèvre déclose. --
Si je le dis au rossignol,
Il ira le dire à la rose.

Qui donc saura le supplier
De finir mes peines mortelles? --
Si je le dis au blanc ramier,
Il l'ira dire aux tourterelles.

Je me ploie ainsi qu'un roseau
Et ma beauté penche flétrie. --
Si je le dis au bleu ruisseau,
Il l'ira dire à la prairie.

Vous qui voyez mon désespoir,
Flots, ailes, brises des montagnes! --
Si je le dis à mon miroir,
Il l'ira dire à mes compagnes.

Parce que je languis d'amour,
Vous qui voyez que je me pâme, --
Allez, allez de ce séjour
Vers le bien-aimé de mon âme!


Théodore de BANVILLE

_________________
Ce n'est pas parce que la chose est difficile que nous n'osons pas.
C'est parce que nous n'osons pas que c'est difficile."
Revenir en haut Aller en bas
 
Théodore de BANVILLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théodore de BANVILLE
» Théodore de Banville.
» Lorsque ma soeur et moi.. ( Théodore de Banville )
» Théodore de Banville (1823-1891) Les Pierreries
» Théodore de Banville (1823-1891) La Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Poèmes en Ligne :: Nos poèmes :: Poèmes Connus-
Sauter vers: